Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°36 – Le Nouveau Management Public est-il néfaste à la santé mentale? (Octobre 2009) // De l’importance de l’interstice en institution

De l’importance de l’interstice en institution

Jean FURTOS - Psychiatre ONSMP

Année de publication : 2009

Type de ressources : Rhizome - Thématique : Psychiatrie, SCIENCES MEDICALES, PUBLIC PRECAIRE

Rhizome n°36 – Le Nouveau Management Public est-il néfaste à la santé mentale? (Octobre 2009)

Je voudrais illustrer la place de l’interstice[1] dans les institutions, ou plutôt les processus interstitiels qui s’y passent. Où ? Dans les couloirs, entre deux portes, entre deux soins, aussi bien pour les rencontres patients/soignants qu’entre les soignants eux-mêmes. Ce point est important car la tendance actuelle de l’organisation du travail tend à faire la chasse à ces processus.

Un fait clinique récent. Un de mes patients me téléphone un matin à l’hôpital : il a besoin d’un certificat urgent. Le rendez-vous est pris le jour même à l’unité médicale d’accueil de l’hôpital (UMA), localisation pratique car située juste à l’entrée de l’établissement ; je n’allais pas au CMP ce jour-là. A la fin du rendez-vous, avant de quitter l’UMA, je vois le visage inquiet de l’interne de garde. La jeune femme m’appelle : « Pouvez-vous m’aider ? » Le ton de la demande est pressant et le PH de l’urgence est justement absent pour quelques minutes, la relève infirmière est en train de se faire.

L’interne m’explique qu’il s’agit d’un homme SDF de 45 ans qui exige une hospitalisation, alors que son psychiatre traitant a fait savoir qu’il n’y avait pas indication d’hospitalisation. Je reçois ce patient dans un bureau, avec l’interne. Je me présente, nom, titre et fonction, et je lui fais part du point de vue de son thérapeute. Il fait mine de casser l’écran d’ordinateur du bureau avec son front. Nous échangeons brièvement, puis il retourne dans la salle d’attente, debout, toujours énervé ; l’excitation monte. J’essaie de rappeler son thérapeute sans pouvoir le joindre, et je pense en moi-même qu’il va peut être falloir appeler les gardes. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Le sujet entre offre et demande

exclusion - souffrance psychique

Jean MAISONDIEU - Année de publication : 2000

Le monde de l’exclusion et le monde de la haute performance, une rencontre. (21 octobre 2010)

précarité - exclusion - accompagnement - migration

Orspere-Samdarra - Année de publication : 2010

La pensée clinique en mutation

clinique - exclusion - asile - deuil - psychotraumatisme