Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°33 – Prendre soin de la professionnalité (Décembre 2008) // L’impératif du questionnement éthique dans les nouvelles professionnalités : l’exemple de Barcelone

L’impératif du questionnement éthique dans les nouvelles professionnalités : l’exemple de Barcelone

José LEAL RUBIO - Psychologue clinicien, Psychanalyste, Superviseur institutionnel, Vice-président du Comité d’Ethique de l’Assistance - (Barcelone)
Alicia ROIG I SALAS - Psychiatre, Responsable du Service de Santé Mentale à Horta-Guinardó (Barcelone), Présidente du Comité d’Ethique de l’Assistance-FCCSM (Barcelone)

Année de publication : 2008

Type de ressources : Rhizome - Thématique : Psychiatrie, SCIENCES MEDICALES

Rhizome n°33 – Prendre soin de la professionnalité (Décembre 2008)

« Une vie sans questionnement n’est pas digne d’être vécue » (Dialogues de Platon, Apologie de Socrate)

Le développement de la Réforme de l’Assistance Psychiatrique dans l’Espagne des années 70 a eu ses singularités par rapport aux autres processus mis en place dans des pays européens voisins. Il a coïncidé avec la lutte pour les libertés et les droits démocratiques abolis par la dictature de Franco. Par ailleurs, la lutte pour la désinstitutionalisation et le retour des droits et de la dignité des patients isolés dans les hôpitaux psychiatriques ont coexisté avec le développement spontané des Centres de Santé Mentale, devenus Services de Santé Mentale Communautaires.

Multiplication des professionnels et de la transversalisation des services

Le développement de la réforme psychiatrique a coïncidé avec le développement de politiques et de services de bien-être ou politiques communautaires, fortement encouragés par le nouveau système démocratique restauré.

Cette situation nouvelle a entraîné l’apparition de nouveaux professionnels ou a modifié les fonctions de nombre d’entre eux qui, peu à peu, ont configuré un réseau plus ou moins articulé de services spécialisés.

A la figure du psychiatre déjà instauré au sein des équipes, se sont peu à peu ajoutées celles des psychologues, des assistants sociaux, des infirmiers, des thérapeutes et animateurs culturels, des spécialistes d’ateliers, des formateurs sociaux, des formateurs d’insertion au travail, des psychomotriciens, etc. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Clinique et éthique du consentement

clinique - consentement - éthique

Bernard LACHAUX - Année de publication : 2011

Rôle ambigu du certificat médical

asile - éthique - violence - psychotraumatisme - témoignage

Fabrice GIRAUX - Année de publication : 2005

Faire ville à Marseille, Françoise GAUNET-ESCARRAS

accompagnement - ville - handicap - éthique