Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°33 – Prendre soin de la professionnalité (Décembre 2008) // Comment traverser les épreuves du travail social

Comment traverser les épreuves du travail social

Bertrand RAVON - Sociologue MODYS-CNRS, Maître de conférences Université Lumière Lyon 2.

Année de publication : 2008

Type de ressources : Rhizome - Thématique : SCIENCES HUMAINES, Sociologie, TRAVAIL SOCIAL

Rhizome n°33 – Prendre soin de la professionnalité (Décembre 2008)

La professionnalité est définie comme « l’ensemble des compétences considérées comme caractérisant normalement les membres d’un groupe professionnel donné à une époque donnée » (Demailly, 2008). Le terme même de compétence, qui s’est imposé partout dans le monde du travail insiste quant à lui sur le « caractère contextualisé et personnalisé d’une action », sur « la pertinence des initiatives prises et des responsabilités assumées », sur la « capacité à s’ajuster et évoluer », sur « la mise en œuvre autonome des capacités mises à disposition de l’organisation ». En un mot, « le professionnel est celui qui au travers de son savoir et de son expérience accumulée possède un large répertoire de situations et de solutions » (Lichtenberger, 2003).

En articulant ces deux définitions, la professionnalité peut être envisagée comme le produit d’une dynamique collective de définition des savoir-faire professionnels mais aussi des dispositions subjectives et des qualités personnelles des salariés qui régissent l’exercice « normal » du métier. Mais qui est habilité à définir les compétences légitimes des « professionnels de la profession » ? Les travailleurs sociaux, leurs employeurs, les pouvoirs publics ?

La professionnalité est une épreuve

Selon nous, la professionnalité se définit dans une tension subtile entre les définitions hétéronomes de la profession, notamment celles relatives aux cadres réglementaires de l’activité, et les définitions autonomes qui relèvent d’un travail réflexif conduit par les acteurs eux-mêmes, à partir de la reprise des actions qu’ils mènent sur le terrain. De ce point de vue, la professionnalité se construit dans la tension entre l’idéal de la profession et la réalité de l’exercice du métier. C’est-à-dire dans les épreuves quotidiennes où l’idéal professionnel du travailleur social est mis en pratique. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Le travail social missionné à l’accompagnement de réfugiés : partage d’une expérience professionnelle

accompagnement - migration - professionnalité

Christine FEUZ - Année de publication : 2013

Accueillir pour soigner ? Quelle Relation d’Aide avec les Migrants ?

accès aux soins - migration - professionnalité - santé - réseau - permanence d'accès aux soins de santé (PASS)

Marielle CHEVALIER - Année de publication : 2019

Quand la psychiatrie est confrontée à l’intolérance sociale

voisinage - professionnalité