Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°26 – Ordonner le réel sans stigmatiser (Mars 2007) // Le handicap psychique : reconnaissance ou stigmatisation ?

Le handicap psychique : reconnaissance ou stigmatisation ?

François CHAPIREAU - Psychiatre des hôpitaux, responsable du département d’information médicale, Hôpital Erasme, Antony (92)

Année de publication : 2007

Type de ressources : Rhizome - Thématique : SCIENCES HUMAINES, Sociologie, Psychiatrie, SCIENCES MEDICALES

Rhizome n°26 – Ordonner le réel sans stigmatiser (Mars 2007)

Le handicap psychique peut être abordé selon deux angles principaux : celui de sa définition, et celui de l’usage qui en est fait. Les deux ne se recouvrent pas.

Dans son acception la plus simple, le handicap psychique désigne les conséquences handicapantes des troubles psychiques. Elles existent ; elles peuvent être graves. Si simple soit-elle, cette acception pose des problèmes. En effet, dans les classifications internationales, la définition de nombreux troubles psychiques comporte parmi les critères d’inclusion ces mêmes conséquences handicapantes : sans un minimum de conséquences handicapantes, pas de trouble psychique. Ainsi est posée la question de la frontière entre trouble[1] et handicap.

Pour leur part, les définitions du handicap les plus connues ont été formulées par l’Organisation mondiale de la santé. La classification internationale des handicaps (CIH) a été adoptée en 1980. La classification internationale du fonctionnement (CIF) lui a succédé en 2001. Une autre classification a été élaborée par des auteurs québécois, et porte le nom de Processus de production du handicap (PPH). Les trois ont en commun de porter sur tous les âges : enfants, adultes et personnes âgées. De plus, elles décrivent le handicap selon plusieurs composantes distinctes dont chacune se situe à un niveau particulier : l’organe (ou la fonction), la personne envisagée par elle-même, et enfin la personne envisagée dans un environnement donné. Les différences entre elles portent sur la manière d’aborder chacune de ces composantes et de considérer leurs rapports mutuels. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Vieillissement et rétablissement: quelle évolution pour le statut du sujet en institution ?

vieillissement - rétablissement - handicap

Jessica OZENNE - Année de publication : 2019

Relations sexuelles: égalité devant la loi, inégalités en situation de handicap

handicap - sexualité

Eve GARDIEN - Année de publication : 2016

Le vieillissement des personnes en situation de handicap à l’épreuve des politiques catégorielles

vieillissement - handicap - politique publique - trouble