Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°27 – Au bord du logement (Juillet 2007) // Avoir envie d’un ailleurs

Avoir envie d’un ailleurs

Aline AUBERTIN
Sonia BILLOIS
Dominique TROUILLER - infirmières de secteur de psychiatrie ;
Cécile KESSLER - assistante sociale ;
Corinne ROUSSELIN - Maîtresse de maison ;
Serge TARADOUX - Cadre infirmier - Foyer François Rabelais, CH le Vinatier – Bron.

Année de publication : 2007

Type de ressources : Rhizome - Thématique : Psychiatrie, TRAVAIL SOCIAL, SCIENCES MEDICALES

Rhizome n°27 – Au bord du logement (Juillet 2007)

Pour toute personne, le passage d’un lieu de vie à un autre revêt une importance particulière, et cela est d’autant plus vrai s’il s’agit de patients soignés en psychiatrie et dans l’incapacité plus ou moins momentanée d’habiter de manière autonome. C’est de ce passage délicat que nous voudrions témoigner en tant qu’équipe d’un foyer thérapeutique[1] qui aide des résidents, soignés en psychiatrie pour des affections psychiatriques sévères de longue durée, à habiter ce foyer le temps qu’il faut, puis à le quitter.

Nous allons évoquer le cas de Monsieur Patrice Martin[2] : En ce qui concerne sa motivation d’imaginer vivre dans un ailleurs que le foyer, tout commence pour lui le jour où un résident hospitalisé en psychiatrie depuis l’adolescence, il sort du foyer thérapeutique à l’âge de 62 ans… Ce jeune « retraité », dont peu de gens croyaient à la sortie possible en milieu ordinaire, et par ailleurs le dernier « malade travailleur » de l’hôpital, offre un « pot de départ » avec boissons, petits gâteaux et discours ; pendant ces festivités, Monsieur Martin dira à l’oreille d’un soignant du foyer, avec un visage souriant et rêveur : « ça donne envie ! ».

Quelle était la trajectoire de cet homme de 53 ans qui soudain a envie de vivre sa vie en dehors d’une structure thérapeutique, et ce par identification à celui qui part ?

Monsieur Martin est entré au foyer thérapeutique en 2001, suite à une hospitalisation en service de psychiatrie. Il est issu d’une famille nombreuse où il a subi, semble t-il, une maltraitance maternelle grave. Mis à la porte de sa famille à 16 ans, il est traité avec le diagnostic d’une « débilité moyenne sur personnalité immature et dépendante ». Il passera de nombreuses années de foyers en foyers, qu’il quitte souvent sous des modalités persécutoires. D’ailleurs, peu avant cette hospitalisation de 2001, il sortait d’un accueil familial thérapeutique pour adulte sur un conflit aigu avec la famille d’accueil qui ne lui aurait pas fait assez confiance. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Les défis associés à la fonction de médiateur de santé pair : enjeux pour la formation initiale et continue

médiation - pair-aidance - formation - professionnalité - éducation

Olivia GROSS - Année de publication : 2020

Être médiatrice-pair et soutenir le pouvoir d’agir des personnes en situation de migration

pair-aidance - migration - santé mentale - écoute - femme - psychosocial

Nagham Bajjour  - Année de publication : 2021

Les leçons du traumatisme

pair-aidance - violence - victime - psychotraumatisme - violence sexuelle - psychothérapie