Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°28 – Ruralité et Précarité (Octobre 2007) // Agriculteurs et précarité. Un profil particulier ?

Agriculteurs et précarité. Un profil particulier ?

Denis PERRON - Médecin généraliste et Maire d’une commune rurale

Année de publication : 2007

Type de ressources : Rhizome - Thématique : SCIENCES HUMAINES, Sociologie, SCIENCES MEDICALES, Médecine, PUBLIC PRECAIRE

Rhizome n°28 – Ruralité et Précarité (Octobre 2007)

La profession d’agriculteur et la structure sociologique du milieu rural ont profondément évolué au long du 20ème siècle, en particulier après la 2ème guerre mondiale, avec l’industrialisation qui a attiré des populations entières vers la ville. La mécanisation a entraîné, à surfaces égales, une réduction du nombre d’exploitations, et modifié le travail d’agriculteur vers toujours plus de technicité. La réglementation toujours plus complexe a demandé des compétences accrues en termes de gestion. L’agriculture familiale traditionnelle était orientée en grande partie vers l’autosuffisance. Toutes les générations cohabitaient au sein de la ferme, donnant lieu à une solidarité familiale et de proximité.Aujourd’hui l’agriculteur type est un entrepreneur, à la fois technicien et gestionnaire. La famille est souvent réduite au couple et à ses enfants, surtout lorsque, cas fréquent, le repreneur d’une exploitation n’est pas originaire du crû.Cette évolution a entraîné une modification profonde du profil sociologique de nos campagnes péri-urbaines avec une réduction importante de la population agricole et une proportion croissante de citadins convertis. Cette mutation a-t-elle généré exclusion et précarité au sein d’un monde paysan bouleversé dans son mode de vie ?

Partant des observations faites au fil de 28 années d’exercice de la médecine générale, cumulées depuis 12 ans avec la fonction de Maire d’une commune rurale de 2000 habitants, il me semble se dessiner un profil de précaire caractéristique du milieu agricole. Ce cas particulier n’exclue pas d’autres formes de précarité pour lesquelles le milieu rural n’est qu’un facteur aggravant par l’isolement, l’éloignement, le manque d’infrastructures. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Édito

clinique - précarité - accès aux soins - migration

Christian LAVAL - Année de publication : 2013

La souffrance psychique : un paradigme écran ?

précarité - exclusion - souffrance psychique

Jacques LEBAS - Année de publication : 2001

Ville, espaces et précarité : l’urbain contre la santé mentale… tout contre ?

précarité - ville