Vous êtes ici // Accueil // Publications // Santé mentale et Ordre Public. Quelles compétences pour les élus locaux ? (9 octobre 2006)

Santé mentale et Ordre Public. Quelles compétences pour les élus locaux ? (9 octobre 2006)

Orspere-Samdarra

Année de publication : 2006

Type de ressources : Rapports - Thématique : SANTE MENTALE, SCIENCES HUMAINES, Sciences politiques, Psychiatrie, SCIENCES MEDICALES

Télécharger le PDF

Du point de vue d’un nombre croissant d’élu(e)s locaux, ce temps est venu. A ce titre,
une approche de santé mentale inclut nécessairement les pathologies psychiatriques
dans le rapport toujours possible aux troubles de l’ordre public, mais elle passe aussi
par la reconnaissance des différentes formes de souffrances psychosociales. On
n’oubliera pas que le concept « négatif » de troubles sollicite en retour la capacité de
vivre ensemble qui, à l’évidence, est facilitée par des régulations de nature politique.
D’où la légitimité des élus locaux à agir, avec des compétences légales en la matière
qui évoluent avec le contexte social et l’histoire. Pour avancer dans ce domaine, deux
ingrédients de départ sont nécessaires à l’élu(e) : d’une part une préoccupation de
santé mentale, préoccupation qui lui vient de son implication sur le terrain et, d’autre
part, des éléments de savoir sur les différents modes d’entrée dans cette
problématique et sur les pratiques qui peuvent s’en suivre. Le partage autour de ces
deux ingrédients constitue l’axe organisateur de cette journée. Les éléments de
connaissance seront apportés à partir de l’enquête multicentrique pilotée par le Centre
collaborateur OMS pour la santé mentale et par les données issues de deux
recherches-actions commanditées par la DIV à l’ONSMP-ORSPERE sous forme d’un
séminaire national d’élu(e)s: deux ans de réflexion autour de la problématique de la
souffrance psychosociale puis de l’hospitalisation d’office ont fait avancer la question
de leur rôle et de leur action. Comment, en la matière, passer de la sollicitude à
l’action politique?

Dans le sillage de cette aventure est née l’association « Elus, Santé Publique &
Territoires ». Cette journée, placée sous l’égide de la Direction Générale de la
Santé, et soutenue par la Délégation Interministérielle à la Ville, s’est tenue avec
le concours de la Municipalité de Nantes. (…)

Publications similaires

Migration et trouble de personnalité : Réflexions autour d’une vignette clinique.

accès aux soins - migration - souffrance psychique

Ludovic SOUILLER - Année de publication : 2016

Edito

clinique - souffrance psychique - professionnalité

Jean FURTOS - Année de publication : 2009

Crise économique et risque suicidaire

précarité - souffrance psychique - suicide