Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°23 – Danger, dangerosité et peurs : récuser le pouvoir prédictif (Juillet 2006) // Libres paroles sur chambre fermée

Libres paroles sur chambre fermée

Natalie GILOUX - Praticien hospitalier, service Pr Terra, CH Le Vinatier (Bron)

Année de publication : 2006

Type de ressources : Rhizome - Thématique : Psychiatrie, SCIENCES MEDICALES

Rhizome n°23 – Danger, dangerosité et peurs : récuser le pouvoir prédictif (Juillet 2006)

C’est un fait indéniable, nous sommes contraints d’isoler certains de nos patients en chambre fermée et sécurisée. Les indications sont précises et médicales : quand la désorganisation psychique est si sévère qu’elle rompt complètement le contact avec l’autre et qu’une dangerosité s’y associe, ces chambres sont là pour sécuriser et l’environnement et le patient. Elles ne sont pas pour autant un lieu de rupture de liens avec l’environnement. Elles sont un moyen de traitement intensif pour que les soignants rentrent progressivement en contact avec le patient et l’aident peu à peu à dépasser cet épisode aigu de désorganisation sévère et de dangerosité. Cette prise en charge relationnelle et très professionnelle s’appuie bien évidemment sur des traitements médicamenteux.

Une expérience dans notre équipe a permis de recueillir les témoignages de plusieurs patients admis comme particulièrement dangereux et ayant des antécédents le confirmant. Après avoir dépassé le stade critique, ils ont été interrogés sur l’expérience traversée et ont fait le point sur leur épisode de dangerosité ainsi que sur la période fondatrice d’isolement et de soins intensifs.

Contraints un jour d’être protégés d’eux-mêmes et de se soigner, ils attestent de ce qui motiva leur enfermement : une forte agitation, la « fièvre de la folie », la bulle, le plus bas du désespoir, le fond. Ils en reconnaissent l’aspect rude mais secondairement admettent le bien fondé de cet espace à la fois de sécurité et de recueillement. Ainsi ils évoquent ce cheminement progressif et l’impact positif du soin psychique par la relation soignante intensive. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

La BD pour s’échapper de l’incarcération

souffrance psychique - savoir expérientiel - violence - détention - agression

LAHASS - Année de publication : 2021

Qui veut aller en prison ?Qui veut aller en prison ?

accompagnement - détention - récit

Nicolas VELUT - Année de publication : 2015

De l’impasse de la guérison à la possibilité du rétablissement

rétablissement - accompagnement - détention