Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°25 – Réinventer l’institution (Décembre 2006) // Dispositifs institutionnels, Dispositifs interstitiels en santé mentale

Dispositifs institutionnels, Dispositifs interstitiels en santé mentale

Lise DEMAILLY - Professeur de sociologie, CLERSE/IFRESI/U. Lille I

Année de publication : 2006

Type de ressources : Rhizome - Thématique : SCIENCES HUMAINES, Sociologie, TRAVAIL SOCIAL

Rhizome n°25 – Réinventer l’institution (Décembre 2006)

Dans le cadre de la prise en charge du « trouble psychique » – ou de ce que je préfère appeler le « malheur psychique » pour retirer la connotation institutionnelle et psychiatrique du terme et couvrir l’ensemble des troubles qui vont de la folie au mal-être, à ‘l’addiction et à la dépression ordinaire- certains lieux, certains dispositifs passent inaperçus. Ce sont ceux qui se développent à l’ombre des grandes institutions et des grands dispositifs institutionnels comme le RMI. Ils relèvent du tissu associatif, voire militant, ou d’initiatives à la marge des organisations productives.

Je réunis sous le terme de « dispositif interstitiels » des lieux divers , dans la métropole lilloise, comme AIDFAM une association qui prend en charge des problématiques familiales, VOYAGE qui accueille des publics en grandes difficulté à partir d’activités culturelles ou de travail sur soi (l’objectif d’insertion devenant très éloigné), INTERLUDE qui met en place un dispositif transitoire pour des jeunes toxicomanes , mais aussi les ateliers de la FNA-PSY, le Centre Frontières (centre artistique lié à l’EPSM Lille métropole), l’association Diogène qui intervient auprès des CHRS et à la demande du 115, le Centre d’accueil et de crise du CHU, tel groupe de parole pour dépendants à une drogue ou pour jeunes homosexuels en difficulté, la cellule psychologique crée par la préfecture de Lille qui accueille les fonctionnaires « en crise » etc. Ils datent environ d’une vingtaine d’année. Ils sont en nombre important. Nous avons repéré sur la métropole lilloise (deux millions d’habitants) environ 1000 associations qui touchent à des questions de santé mentale, notamment sous l’angle de la prévention. Ce phénomène est fort intéressant puisque dans la notion de « politique de santé mentale » venant en place de « politique de la psychiatrie », le versant prévention est en principe valorisé, sans qu’on sache d’ailleurs bien encore de quoi serait faite la politique de prévention des secteurs psychiatriques. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Médiation en santé dans les squats et les bidonvilles

médiation - aller vers - bidonville - accès aux soins - droits

Najat LAHMIDI et Vérorique LEMONNIER - Année de publication : 2018

Enjeux et paradoxes du travail social de nuit

hébergement - aller vers - accompagnement - maraude - samu social

Maud BIGOT - Année de publication : 2020

Les sentinelles

précarité - aller vers - accès aux soins - migrations - éthique