Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°20 – Pratiques d’accompagnement (Septembre 2005) // Aux Etats-Unis, un modèle de santé mentale sans accompagnement

Aux Etats-Unis, un modèle de santé mentale sans accompagnement

Lewis KIRSHNER - Psychanalyste, Professeur associé de psychiatrie, Harvard Medical School (USA)
Virginie PELLET-NICAISE - Infirmière. A effectué un stage en psychiatrie aux USA. Actuellement étudiante en psychologie clinique en France

Année de publication : 2005

Type de ressources : Rhizome - Thématique : Psychiatrie, SCIENCES MEDICALES

Rhizome n°20 – Pratiques d’accompagnement (Septembre 2005)

Dans les années 60, l’ébranlement de la société américaine par le mouvement d’affranchissement des minorités et la résistance à la guerre au Vietnam n’a pas été sans effet sur les institutions psychiatriques. D’abord, il y a eu une redéfinition du rôle du psychiatre et de son autorité. Là où il régnait auparavant de façon plus ou moins suprême dans les asiles, il s’est trouvé assujetti aux commissions des citoyens qui avaient pour but une amélioration des conditions de vie et une reconnaissance des droits des patients. Ensuite, le mouvement de la psychiatrie communautaire, financé par des décrets et des programmes fédéraux, a permis l’ouverture des cliniques et mis en place des équipes dans les quartiers, les écoles, et les hôpitaux. Les patients bénéficièrent d’un statut social nouveau, marqué par leur inclusion dans une société se voulant plus ouverte vers les individus et les groupes.

Dans les années 90, les praticiens de la santé mentale ont vu le système communautaire s’effriter peu a peu, face à un changement de cap dans la politique américaine. Le concept de psychiatrie publique, orienté vers les groupes et les familles et visant les objectifs sociaux, cédait la place au modèle d’assurance maladie privée, financé de façon individuelle. Les multiples catégories de « clients » traités dans les centres de santé mentale publics sont obligées maintenant de chercher de l’aide professionnelle dans les modalités disponibles sous le système d’assurance dont ils disposent. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Accompagner à plusieurs : un processus de co-construction ?

accompagnement - insertion - réseau

Colette PITICI - Année de publication : 2012

Demande d’asile et préoccupation de santé mentale

hébergement - accompagnement - asile - hospitalité

Valérie COLIN et Christian LAVAL - Année de publication : 2005

Accompagner ses pairs n’est pas une activité de médiation, mais ils sont appelés médiateurs de santé pairs

médiation - pair-aidance - rétablissement - accompagnement - politique publique - santé mentale - professionnalité