Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°13 – Transparence, Secret, Discrétion (Octobre 2003) // L’intime, le privé et le public : une logique interpsychique

L’intime, le privé et le public : une logique interpsychique

André CAREL - Psychanalyste, Praticien hospitalier ITTAC Villeurbanne.

Année de publication : 2003

Type de ressources : Rhizome

Rhizome n°13 – Transparence, Secret, Discrétion (Octobre 2003)

Nous avons besoin, pour réguler notre travail clinique dans les groupes, la famille, l’institution, d’outils conceptuels concernant notamment ce qu’on peut appeler la topique interpsychique, complémentaire des topiques intrapsychiques (inconscient, préconscient, conscient – ça, moi, sur moi, idéal du moi, dedans, dehors, espace intermédiaire). C’est ainsi que nous proposons de distinguer trois espaces qualifiés chacun par une valeur dominante :

  • L’espace de l’intime qualifié par la valeur du secret, du droit au secret que dit bien l’expression « jardin secret ». Ce lien psychique est protégé par des limites que l’autre doit respecter : limites du corps et du moi pour le sujet singulier, limites aussi pour le couple, voire pour le petit groupe.
  • L’espace du public qualifié par la valeur de la transparence, espace dont les contenus et les règles sont de droit, connaissables, offerts à la connaissance. C’est le lieu des liens et du rapport du sujet, du groupe et de la famille au socius[1] : concernant par exemple la filiation, le code civil, le règlement intérieur d’une institution.
  • Le troisième espace, celui du privé, est globalement confondu avec celui de l’intime. Pourtant, il est nécessaire de penser l’existence d’un espace intermédiaire entre le public et l’intime, un espace du privé qualifié par la valeur de la discussion. C’est l’espace où se produisent les échanges entre le public et l’intime, où se régulent les antagonismes inévitables du fonctionnement entre la transparence et le secret. L’espace du privé discret concerne donc tout autant le sujet, la famille que l’institution. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

La double transparence et la honte

exclusion - transparence

Alain FERRANT - Année de publication : 2003

Secret et partage, une « bienheureuse insécurité »

partenariat - transparence - psychiatrie publique

Christian MULLER - Année de publication : 2003

Edito

éthique - transparence