Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°11 – La souffrance est-elle sexuée ? (Avril 2003) // Etre une femme SDF, est-ce différent ?

Etre une femme SDF, est-ce différent ?

Gladys MONDIERE - Psychologue Centre de santé mentale Trieste 59250 Halluin

Année de publication : 2003

Type de ressources : Rhizome - Thématique : SCIENCES HUMAINES, Psychologie, PUBLIC PRECAIRE

Rhizome n°11 – La souffrance est-elle sexuée ? (Avril 2003)

A l’heure de la parité, pour ne pas faire figure de sexiste ou de féministe, il est de bon ton de parler d’égalité. Seulement voilà, à l’aune de l’exclusion, les hommes et les femmes ne sont pas égaux !

Quantitativement, c’est une évidence, toutes les études sur le sujet convergent : les femmes SDF sont moins nombreuses que les hommes. Elles représentent 8% (Kahn et al, 1987) à 25% (Cohen, 1984) de la population SDF. Moins nombreuses, moins visibles, elles sont aussi moins étudiées. Pourtant, certaines études, menées par des femmes (?), mettent en évidence des différences :

  • Les femmes SDF présentent moins de troubles mentaux sévères ou chroniques mais plus de ruptures familiales que les hommes (Fischer, 1986)
  • Autrement vulnérables, plus stigmatisées, ayant moins de ressources, elles sont plus difficiles à aider (Bachrach, 1990)
  • Pour elles, les réponses institutionnelles des services de santé mentale sont très stéréotypées (Bachrach, 1992)
  • L’estime de soi est supérieure chez les mères SDF (probablement attribuable au fait d’être mère !) (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Controverse sur une catégorie sensible, le chômage

exclusion - chômage

Elisabeth MAUREL - Année de publication : 2007

« Il faut le laisser tranquille… il a bac plus 5 »

clinique - précarité - exclusion - témoignage

Christian MULLER - Année de publication : 2009

Le dévoisinage

exclusion - ville - stigmatisation - voisinage