Vous êtes ici // Accueil // Publications // Rhizome // Rhizome n°6 – Jeunesse, le devoir d’avenir (Octobre 2001) // L’adolescent au nom de la loi : oui, mais laquelle ?

L’adolescent au nom de la loi : oui, mais laquelle ?

Sylvie QUESEMAND-ZUCCA - Psychanalyste – Psychiatre, Réseau « Souffrances et Précarité » (Dr. Xavier Emmanuelli) – Hôpital Esquirol 94413 St Maurice

Année de publication : 2001

Type de ressources : Rhizome - Thématique : SCIENCES HUMAINES, Psychologie, Psychiatrie, SCIENCES MEDICALES

Rhizome n°6 – Jeunesse, le devoir d’avenir (Octobre 2001)

Un certain nombre d’adolescents se retrouve aujourd’hui dans les villes, errants parfois de longs mois. Qu’a-t-il pu se passer dans ce dernier moment d’effraction du cadre institutionnel (familial, éducatif, social) avant le passage à la rue, et comment interroger cet acte de rupture par rapport à la question de la Loi ?

L’adolescence est le temps de l’expérience : expérience des limites de son corps, de la sexuation, de la possibilité de s’affronter au discours de l’autorité ; expérience, enfin de s’affranchir d’une position d’enfant dépendant.

Le trajet de l’enfance, chez de nombreux jeunes en rupture de liens, a souvent été émaillé de violences, de rejets silencieux ou agis, de traumatismes de deuils, de cassures aux conséquences subjectives et sociales souvent catastrophiques.

L’adolescence surgit alors dans un contexte où ont manqué réassurance, possibilité d’élaboration des conflits internes, de sublimation et de projection de soi autre que sur un registre purement imaginaire. Les pulsions débordent alors le jeune qui se retrouve submergé, envahi, sans limites face à cette violence soudaine en lui et face à ce corps inconnu.

Cette violence pulsionnelle le fait agir, réagir, être agi – par défaut d’avoir pu être contenu dans sa subjectivité par le langage. L’instance symbolique qui – par des interdits structurants – permet aux tensions de s’apaiser, au corps de se calmer, à la révolte de se canaliser, n’a pu être opérante. Au lieu de cela, l’engrenage commence pour l’adolescent et son entourage. (…)

Télécharger l’article en version PDF

Publications similaires

Partir, grandir, devenir. La santé mentale des enfants et des adolescents à l’épreuve des parcours migratoires et du pays d’accueil (4 décembre 2018)

accompagnement - exil - migrations - adolescence - asile - enfance - MNA

Orspere-Samdarra - Année de publication : 2018

Dangereuse adolescence : persiflage et grincements de dents

adolescence

Moncef MARZOUKI - Année de publication : 2001

Qui sont les jeunes jhiadistes français?

adolescence - radicalisation - religion